Travaux d'aménagement sur le torrent de la Balme à Argentine

Le torrent de La Balme est un affluent en rive droite de l’Arc. Sa confluence avec l’Arc se situe sur la commune d’Argentine. Un glissement de terrain situé en rive gauche du torrent est susceptible d’apporter un volume important de matériaux dans le torrent, pouvant ensuite être repris par les crues de la Balme sous forme de laves torrentielles. Une étude hydraulique a été réalisée par le service Restauration des terrains de Montagne en 2014 afin de caractériser les risques engendrés par les crues du torrent. Pour un évènement de type centennal, des habitations et des infrastructures étaient exposées. Des débordements étaient en effet possibles à l’amont du village et pouvaient s’étendre en rive gauche, via la piste forestière, jusqu’aux habitations.
Face à ce constat, la commune d’Argentine a procédé en 2017 à l’aménagement de la route forestière située à l’amont du village en rive gauche, afin de permettre le retour des écoulements dans le torrent en cas de débordement. L’aménagement du torrent s’est poursuivi en 2020 par la création d’une zone de régulation du transport solide à l’amont du bourg. Une zone de dépôt a été reconstituée en rive gauche du torrent pour favoriser l’arrêt des gros blocs contenus dans les laves torrentielles et éviter qu’ils ne bouchent le lit du torrent. Le lit majeur du torrent a été élargi et une digue permettant de fermer la zone de dépôt a été consolidée.  Des pieux ont été également installés dans le lit du torrent afin d’arrêter les troncs d’arbres pouvant créer des embâcles à l’aval.
Ces travaux ont permis de fortement diminuer le risque de débordement sur les habitations en rive gauche du torrent, à l’amont du bourg.
Les travaux ont été financé à hauteur de 50% par l’Etat dans le cadre du PAPI2 (Programme d’Action et de Prévention des Inondations). 

 

Qu’est-ce qu’une lave torrentielle ?
C’est un écoulement sous forme d’un fluide visqueux, à la densité très élevée, transportant des blocs de taille élevée dans une matrice argileuse. Les laves torrentielles sont caractérisées par un bourrelet frontal, de grande largeur, constitué de gros blocs pouvant atteindre plusieurs dizaines à plusieurs centaines de tonnes qui sont poussés par la coulée.

 

 

 
Zone située en rive gauche du torrent vue depuis l’aval – avant travaux - Crédits photos SPM


Piège à embâcle (travaux 2020) - Crédits photos SPM

 
Zone de dépôt créée en rive gauche du torrent vue depuis l’amont (travaux 2020) - Crédits photos SPM


Zone de dépôt créée en rive gauche du torrent vue depuis l’aval (travaux 2020) - Crédits photos SPM

Pays de maurienne CG73 région Auvergne Rhône Alpes Maurienne TV Apidae Adrets Europe